• Contact
  • Log in

Toujours sandiniste, le Nicaragua ?

Souvent assimilé aux pouvoirs de gauche qui ont marqué les quinze premières années du 21e siècle en Amérique latine, le gouvernement nicaraguayen de Daniel Ortega n’en garde pourtant plus que l’étiquette et une certaine rhétorique. Qu’est donc devenu le sandinisme qui renversa le dictateur Somoza en 1979 et que le président Reagan sabota par la suite ? Sur le point d’entamer une troisième décennie à la tête du Nicaragua, l’inamovible leader du FSLN (Front sandiniste de libération nationale) n’a pas attendu la crise du chavisme vénézuélien pour tourner le dos, dans ses choix politiques et économiques, aux idéaux révolutionnaires et au projet socialiste. Ni pour monopoliser le pouvoir.

Download Toujours sandiniste, le Nicaragua ? article complet 27000sPDF - 489.2 kb

The opinions expressed and the arguments employed in this document are the responsibility of the author and do not necessarily express the views of the CETRI.