• Contact
  • Log in

Podcast : quitte ou double pour Modi aux élections en Inde

Le 23 mai prochain seront connus les résultats des élections générales en Inde qui ont débuté le 11 avril. Narendra Modi sera-t-il réélu ? Le Premier ministre indien peut tout perdre. Quel est le bilan social et économique de son premier mandat ? Sur quoi s’est joué la campagne, nationalisme hindou ou sécurité nationale ? Quels sont les enjeux régionaux et internationaux de ces élections ? Si vous l’avez manquée, voici le podcast de notre conférence organisée le 8 avril à l’ENS avec le Groupes d’Etudes Géopolitiques (GEG).

Narendra Modi se maintiendra-t-il au pouvoir à l’issue des élections générales en Inde ? C’est la question majeure pour la plus grande démocratie représentative du monde. L’actuel Premier ministre et son parti nationaliste, le BJP, veulent continuer d’assoir un régime accusé d’être une « démocratie ethnique » fondée sur la suprématie de la religion hindoue. Mais après une série d’élections perdues dans plusieurs Etats-clés de l’Union indienne, le chef du gouvernement est loin d’être assuré de gagner à nouveau.
Victorieux en 2014 sur la promesse de « jours heureux », quel est aujourd’hui le bilan économique et social du premier mandat de Modi ? Comment analyser la campagne électorale et la permanence des discours de haine dans la classe politique, alimentés notamment par le BJP ? Quelles sont les perspectives pour l’Inde après ces élections ? Quel avenir pour la puissance régionale en pleine montée des tensions avec le Pakistan au Cachemire ? Quelle stratégie face à la Chine et ses « Nouvelles routes de la Soie », mais aussi à l’égard de l’Amérique de Trump, qui veut faire de l’Inde son alliée majeure en « Indo-Pacifique » ? Quel regard, enfin, l’Europe peut-elle porter sur cet immense État, qui semble curieusement absent de sa stratégie géopolitique, sinon par un accord de libre-échange, annoncé depuis longtemps, mais qui peine à voir le jour ?
Regardez les podcasts de la conférence d’Asialyst du 8 avril avec Isabelle Joumard, économiste spécialiste de l’Inde à l’OCDE, Christophe Jaffrelot, directeur de recherche au CERI/Sciences Po et Jean-Luc Racine, directeur de recherche au CNRS et membre d’Asia centre.

See online Plus d’informations sur le site Asialyst

The opinions expressed and the arguments employed in this document are the responsibility of the author and do not necessarily express the views of the CETRI.