• Contact
  • Connexion

Haïti, la république des ONG

Frédéric Thomas, chercheur au CETRI, était l’invité de l’émission Superfail sur France Culture. Il dresse un bilan sévère de la gestion de la crise humanitaire, 10 ans après le séisme.

Réécouter l’émission :

« Ce tremblement de terre a été précédé d’une catastrophe sociale »

Malgré des promesses de dons sans précédents au lendemain du séisme (dix milliards de dollars), « la population a entendu parler de tout cet argent censé affluer mais n’a vu aucune différence ».

« La vie au quotidien en Haïti est une survie. »

Les ONG internationales, au lieu de mettre en place une aide structurante, se sont concentrées sur les besoins immédiats, et non sur les causes sociales à l’origine de la catastrophe, en contournant les institutions publiques.
Frédéric Thomas dénonce une forme de « privatisation par voie humanitaire », inscrivant les Haïtiens un peu plus dans la dépendance.

Voir en ligne https://www.franceculture.fr/emissi...

Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.

Campement monté près du palais présidentiel par des Haïtiens sans-abri au lendemain du séisme de janvier 2010
Campement monté près du palais présidentiel par des Haïtiens sans-abri au lendemain du séisme de janvier 2010

(Photo : Marcello Casal)