• Contact
  • Connexion

Désindustrialisation précoce : un danger pour le Sud ?

Présentation de l’ouvrage collectif Quêtes d’industrialisation au Sud (coordonné par François Polet, CETRI), avec les interventions de Pierre Salama (économiste, latino-américaniste, professeur émérite à l’Université Paris 13) et Thierry Amougou (économiste, africaniste, professeur à l’UCLouvain). Discutant : Arnaud Zacharie (CNCD).

Capsule vidéo de présentation de Quêtes d’industrialisation au Sud

Le dernier volume de la collection Alternatives Sud, Quêtes d’industrialisation au Sud, propose une dizaine de contributions sur les causes et conséquences du processus de désindustrialisation précoce. L’Europe n’est pas le seul continent à être touché par la désindustrialisation. Beaucoup moins médiatisé, étonnamment peu abordé dans le monde de la solidarité internationale, le phénomène touche également la majorité des pays du Sud. Cette désindustrialisation est qualifiée de « précoce » par les économistes, car elle se produit alors que le tissu industriel n’est que faiblement développé. Dans un contexte de transition écologique, on serait tenté de ne pas y voir un problème. Ce serait autant de pollution évitée... À y regarder de plus près, les sociétés en question sont placées sur des trajectoires de développement hautement problématiques, notamment sur le plan environnemental : une dépendance toujours plus grande vis-à-vis de l’extraction et de l’exportation de ressources naturelles (agrobusiness, pétrole, mines) et des niveaux record d’informalisation du marché du travail, avec ce que cela suppose d’exploitation et de précarité. En gros, ces pays retrouvent la place que l’organisation coloniale de l’économie mondiale leur avait imposée.

Quand ? 26/09/2019 de 19:00 à 21:30
Où ?

Maison du Livre, rue de Rome 24, 1060 Saint-Gilles (Bruxelles).

P.A.F. Entrée libre
Organisateur-s

Maison du Livre, CETRI.