• Contact
  • Connexion

Dérive réactionnaire et crise des gauches

Intervention de Laurent Delcourt, chargé d’étude au Cetri, dans le cadre de la session organisée à l’Université Catholique de Louvain, du 7 au 15 mai 2018, sur le coup d’état de 2016 et l’avenir de la démocratie au Brésil . Ces cours sont organisés en solidarité avec l’Université de Brasilia et en soutien à la liberté de recherche et d’enseignement au Brésil.

Présentée par certains médias comme le résultat d’un réveil citoyen contre une corruption endémique, la destitution de Dilma Rousseff a entériné, derrière ses apparences légales, la reprise en main du pays par ses forces sociales et politiques les plus rétrogrades. Refermant la parenthèse ouverte par l’élection de Lula en octobre 2002, ce « coup d’État parlementaire » a remis au centre de jeu les vieilles oligarchies, autorisé la mise en oeuvre d’une politique régressive et ouvert la voie au démantèlement des acquis du « lulisme », dans un contexte de récession économique et d’explosion de la violence. Pour autant, cette « conjuration des droites » n’explique pas à elle seule ce grand bond en arrière. Ayant abandonné ses objectifs de transformation sociale, noué des alliances contre nature et joué la carte de la « politique politicienne », le PT porte lui-même une lourde responsabilité dans ce retour de bâton. Affaiblies et divisées, les gauches brésiliennes peinent aujourd’hui à organiser la résistance et à se convertir en une force convaincante de proposition et de changement.

Quand ? 15/05/2018 de 12:30 à 15:00
Où ?

Leclerq 290, UCL

Contact - Inscription grial@uclouvain.be
Organisateur-s

Geoffrey Pleyers, FNRS Professeur à l’UCL (CriDIS/GRIAL).
En partenariat avec Abya Yala, l’Association des étudiants latino-américains de l’UCL