• Contact
  • Connexion

Ce que cache l’engouement mondial pour « l’avenir du travail »

Depuis quelques années, « l’avenir du travail » (The Future of Work) fait l’objet d’une attention internationale croissante, notamment au sein d’institutions comme l’OIT, l’OCDE, le G20 ou encore la Banque mondiale. Au centre de leurs préoccupations, les conséquences d’une hypothétique « quatrième révolution industrielle » sur la quantité et la qualité des emplois disponibles.

Dans son nouveau livre L’avenir du travail vu du Sud – Critique de la « quatrième révolution industrielle » (Paris, Syllepse, juin 2019), Cédric Leterme (CETRI, GRESEA), montre en quoi ce débat est problématique du point de vue des travailleurs.euses en général, et du point de vue des travailleurs.euses du Sud en particulier.

Pour en discuter, il échangera avec Antonio Casilli, sociologue et auteur d’une étude remarquée sur les dessous de l’automatisation, En attendant les robots – Enquête sur le travail du clic (Paris, Seuil, 2019). À travers celle-ci, Casilli montre notamment que l’automatisation n’entraîne pas tant une disparition qu’un déplacement et une invisibilisation du travail, notamment dans les pays du Sud.

Ce débat sera animé par Anne Dufresne, chercheuse au Gresea et responsable Éconosphères.

Inscription obligatoire pour le 16 juin à l’adresse econospheres@gmail.com ou via le formulaire à l’adresse http://www.econospheres.be/Conference-debat-Econospheres-Ce-que-cache-l-engouement-mondial-pour-l-avenir

Quand ? 17/06/2019 de 18:30 à 21:30
Où ?

Bruxelles Laïque, avenue de Stalingrad, 8 à 1000 Bruxelles.

Organisateur-s

GRESEA, CETRI, Bruxelles Laïque.