Yémen : mouvement révolutionnaire et logique de préservation du système

Début 2012, Ali Abdallah Saleh a officiellement remis la présidence au vice-président Abd Rabbuh Mansur Hadi. Son investiture a marqué la fin de trente-trois ans de pouvoir de Saleh et l’aboutissement d’une des revendications de la révolution yéménite. Si les négociations inter-partisanes ont permis l’engagement d’un processus transitoire, le soulèvement populaire se poursuit sur le terrain et donne lieu à des pratiques politiques nouvelles.

Télécharger Yémen : mouvement révolutionnaire et logique de préservation du systèmePDF - 299.4 ko
Le « printemps arabe » : un premier bilan

Le « printemps arabe » : un premier bilan

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir