Verdir le libre-échange pour mieux maintenir le statu quo

Les négociations autour de la Conférence « Rio+20 » et du concept d’« économie verte » renforcent, davantage qu’elles ne questionnent, le modèle de libéralisation du commerce et des investissements. Bien qu’ils revendiquent l’idée de « marges de manœuvre nationales », les gouvernements asiatiques n’échappent pas à ce consensus et concentrent leurs efforts dans la lutte contre le « protectionnisme vert » des pays développés.

Télécharger Verdir le libre-échange pour mieux maintenir le statu quo PDF - 363.9 ko
« Économie verte » : marchandiser la planète pour la sauver ?

« Économie verte » : marchandiser la planète pour la sauver ?

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir