Un autre regard sur la violence en Amérique centrale

Hors zone en guerre, le cœur de l’Amérique centrale est devenu la région la plus dangereuse au monde. Loin d’être incompréhensible ou étrangère, la violence criminelle qui y sévit a de profondes racines sociales et dresse une image sans complaisance de ces pays.

Voir en ligneLire l’article dans la revue nouvelle

Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.