Tunisie : le paradigme d’une révolution heureuse

C’est une conjonction exceptionnelle de facteurs et d’acteurs qui a rendu possible la révolution en Tunisie : chômage, croissance sans développement, fracture sociale, sclérose politique, corruption généralisée, jeunesse éduquée, organisation spontanée, autonomie relative de l’armée, valeur géostratégique moindre, etc. Autant de variables qui distinguent ou rapprochent d’autres pays arabes où d’autres processus révolutionnaires sont en cours.

Télécharger Tunisie : le paradigme d’une révolution heureuse PDF - 346.2 ko
Le « printemps arabe » : un premier bilan

Le « printemps arabe » : un premier bilan

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir