Thaïlande : tyrannie de la majorité et coup d’Etat

En septembre 2006, un coup d’Etat militaire renversait en Thaïlande la « thaksinocratie », du nom du Premier ministre Thaksin pourtant réélu démocratiquement en 2005. Les dérives populistes et autoritaires de son administration, ajoutées à ses orientations néolibérales ont mobilisé mouvements sociaux et démocratiques.

Etat des résistances dans le Sud - 2007

Etat des résistances dans le Sud - 2007

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir