Thaïlande : instabilité politique et faiblesse du mouvement syndical

Le mouvement syndical thaïlandais est faible en termes quantitatifs et qualitatifs. En dépit de parenthèses démocratiques qui ont permis aux travailleurs de s’organiser, les coups d’Etat répétés, la militarisation et les logiques de patronage ont créé un environnement et une culture politiques défavorables à la constitution d’un mouvement fort, légitime, représentatif et autonome.

État des résistances dans le Sud. Luttes syndicales

État des résistances dans le Sud. Luttes syndicales

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir