Sri Lanka : résister à la « guerre par d’autres moyens »

Depuis 2009, la situation post-guerre civile est caractérisée par une double oppression : celle de la population tamoule, dont la région est en voie de militarisation et celle de la société civile cinghalaise, qui fait face à un État de plus en plus autoritaire. Le régime bénéficie de la complaisance des grandes puissances, favorables au renforcement de l’État unitaire. Côté tamoul comme côté cinghalais, les résistances se reconstruisent lentement.

Télécharger Sri Lanka : résister à la « guerre par d’autres moyens »PDF - 285.4 ko
Etat des résistances dans le Sud - Asie

Etat des résistances dans le Sud - Asie

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir