Sénégal : mouvements paysans et lutte pour la survie de l’agriculture familiale

Face à une agriculture nationale affaiblie par les ajustements structurels des années 1980 et 1990, les organisations paysannes sénégalaises défendent le renforcement d’une agriculture familiale dans le cadre de la souveraineté alimentaire. Leur portée politique réelle, liée à un haut degré d’organisation et à la vigueur de la résistance à l’accaparement des terres, contrebalance l’attrait du nouveau régime pour l’agrobusiness.

Télécharger senegal.pdfPDF - 160.3 ko
État des résistances dans le Sud<br /> Les mouvements paysans

État des résistances dans le Sud
Les mouvements paysans

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir