Rwanda : révision constitutionnelle et étouffement de la dissidence

En autorisant des amendements à la Constitution, le parlement rwandais a permis au président Paul Kagame, au pouvoir depuis 1994, de briguer un nouveau mandat en 2017, sans braquer outre mesure la communauté internationale. Cette décision est prise dans un climat national de forte restriction de la liberté d’expression, de fermeture de l’espace politique et de dissuasion de toute velléité de contestation par la répression.

État des résistances dans le Sud - Afrique

État des résistances dans le Sud - Afrique

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir