« Responsabilité » et efficacité de l’aide publique au développement

La conception dominante du principe de « responsabilité » incite les gouvernements bénéficiaires de l’aide publique au développement à rendre des comptes d’abord aux bailleurs de fonds, au détriment de leurs propres populations. La société civile doit s’efforcer d’exploiter les avancées, même limitées, des documents officiels – en particulier la déclaration de Paris (2005) – pour exiger une application « mutuelle » du concept de responsabilité.

Télécharger « Responsabilité » et efficacité de l’aide publique au développement
Charles Mutasa
PDF - 87.7 ko
L'aide européenne

L’aide européenne

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir