République démocratique du Congo : le défi de la structuration à l’échelle nationale

Si le tissu associatif rural congolais est d’abord tourné vers l’auto-prise en charge, la capacité de mobilisation des organisations paysannes est une réalité. L’adoption récente du code agricole congolais en a fourni l’illustration. Pour autant la capacité de pression du mouvement pâtit de son faible degré de structuration à l’échelle nationale, produit de l’hétérogénéité des contextes et des rivalités régionales.

Télécharger rdc-2.pdfPDF - 181.8 ko
État des résistances dans le Sud<br /> Les mouvements paysans

État des résistances dans le Sud
Les mouvements paysans

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir