République centrafricaine : mouvements armés et impossible recomposition sociale

La crise que traverse la Centrafrique s’enracine dans une histoire régionale mouvementée, jalonnée de conflits non résolus. Bien que tout paraisse les opposer, les mouvements armés Séléka et anti-Balaka partagent une même critique du fonctionnement inégalitaire de l’appareil d’État. Les uns comme les autres voient dans l’opération onusienne l’instrument d’une restauration de ces élites plus qu’une chance donnée à une redistribution des cartes.

État des résistances dans le Sud - Afrique

État des résistances dans le Sud - Afrique

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir