Pourquoi les coupeurs de canne à sucre brésiliens meurent-ils ?

Au Brésil, le processus de production de la canne à sucre garantit un contrôle absolu de l’entrepreneur sur la productivité du « coupeur ». Au cœur du dispositif, une rémunération « au rendement » particulièrement perverse, qui empêche le salarié de connaître la valeur de sa production. En résulte une incitation permanente à intensifier le rythme du travail, par crainte d’être licencié ou de ne pas gagner suffisamment. Au point d’y perdre la vie.

Télécharger Pourquoi les coupeurs de canne à sucre brésiliens meurent-ils ?PDF - 231.1 ko
Agrocarburants : impacts au Sud ?

Agrocarburants : impacts au Sud ?

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir