Pillage de l’Afrique : faits et chiffres

Fuite des capitaux, évasion et fraude fiscales, infrastructure offshore de la corruption, blanchiment des bénéfices des sociétés, combines des multinationales pour éviter l’impôt…, les mécanismes du déficit fiscal de l’Afrique sont connus et partant, les causes de la pauvreté. Tous les ans, quelque 30% du PIB de l’Afrique subsaharienne sont ainsi siphonnés. L’actif du continent à l’étranger dépasse dés lors son passif, sa « dette ».

Evasion fiscale et pauvreté

Evasion fiscale et pauvreté

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir