Panama : quelles résistances populaires face au redéploiement capitaliste ?

Si le mouvement ouvrier panaméen, aux accents souverainistes, est parvenu à engranger de réels acquis sociaux avant les années 1980, la période néolibérale a détricoté l’essentiel et fortement précarisé le travail. Le redéploiement capitaliste actuel - projets miniers, énergétiques et touristiques, élargissement du canal - déplace la conflictualité sociale, notamment vers les régions indigènes... qui se mobilisent.

Télécharger Panama : quelles résistances populaires face au redéploiement capitaliste ?PDF - 208.8 ko
État des résistances dans le Sud : Amérique latine

État des résistances dans le Sud : Amérique latine

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir