Mondialisation : gagnants et perdants

Mondialisation : gagnants et perdants
Cette publication n'est pas en vente sur ce site

Présentation

Crise alimentaire, crise environnementale, crise financière… Le modèle de développement dominant à l’échelle de la planète n’en finit pas de montrer ses limites. La généralisation des logiques productivistes et des politiques économiques libérales a creusé les écarts entre “gagnants” et “perdants” de la mondialisation. Ce livre rend compte en profondeur du phénomène, de ses principaux acteurs et des réactions qu’il génère.

Comment les paradis fiscaux fabriquent-ils les enfers sociaux ? Les émeutes de la faim et la lutte pour la souveraineté alimentaire font-elles trembler l’agro-industrie d’exportation ? Quels sont les causes et les effets de la “bidonvillisation” du Sud ? Qui pâtit et qui profite de la déforestation des régions tropicales ? Comment les mouvements d’enfants travailleurs se mobilisent-ils pour leur droit à un “travail digne” ? En quoi le tourisme, premier poste du commerce international, est-il un révélateur criant des disparités mondiales ? A quels intérêts géopolitiques renvoient les coalitions à l’oeuvre entre pays émergents ? “Un autre monde” est-il en gestation au sein des mouvements sociaux protestataires d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine ?

TitreMondialisation : gagnants et perdants
Date07/2009
Coord. / Auteur Aurélie Leroy, Bernard Duterme, François Polet, Laurent Delcourt
EditionCETRI, Couleur Livres