Mindanao : réfugiés

Un peu plus d’une centaine il y a deux semaines, ils sont aujourd’hui près de quatre cents indigènes manobos, hébergés sur le campus de l’UCCP Haran de Davao, et chaque jour amène son lot de nouveaux réfugiés fuyant leur village pour échapper aux harcèlement dont ils sont victimes de la part de l’armée et des groupes paramilitaires.

Extrait du photo reportage de Philippe Revelli réalisé à Davao sur l’île de Mindanao aux Philippines. Pour suivre les autres épisodes de ce documentaire, consulter le lien ci-dessous.

JPEG - 201.7 ko
Davao (Mindanao)
Campus de l’UCCP Haran. Une réfugiée indigène explique comment les soldats (...) (© Philippe Revelli)
JPEG - 238 ko
Davao (Mindanao)
Campus de l’UCCP Haran. Chants et danses à l’occasion d’un rituel en faveur de (...) (© Philippe Revelli)
JPEG - 172.7 ko
Davao (Mindanao)
Campus de l’UCCP Haran. Réfugiés indigènes manobos venus de Talaingod, Kapalong (...) (© Philippe Revelli)
JPEG - 220.4 ko
Davao (Mindanao)
Campus de l’UCCP Haran. Réfugiés indigènes manobos venus de Talaingod, Kapalong (...) (© Philippe Revelli)

Voir en ligneCarnet de reportage à Mindanao, par Philippe Revelli

Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.