Maroc : crise et tentatives de recomposition du syndicalisme

Le syndicalisme marocain est en crise. La non-prise en compte des nouvelles réalités sociales, l’abandon d’une stratégie de confrontation, la bureaucratisation, voire la collusion de ses dirigeants avec le pouvoir et les intérêts économiques, sont autant de facteurs qui nourrissent la méfiance des travailleurs. Une réforme en profondeur du syndicalisme s’impose, tout comme son rapprochement avec d’autres mouvements sociaux.

État des résistances dans le Sud. Luttes syndicales

État des résistances dans le Sud. Luttes syndicales

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir