MPL, Vem pra rua, revoltados on line, endireita Brasil : Fers de lance de la nouvelle droite brésilienne

Dans un contexte marqué par un brusque ralentissement économique et un immense scandale de corruption – l’affaire Pétrobras- touchant l’ensemble des partis de la coalition gouvernementale, le Brésil voit la montée en puissance d’une droite « nouvelle », radicale et militante, qui s’est donné pour objectif de remettre en question les acquis du lulisme.

Partageant un air de famille avec le Tea Party aux États-Unis, dont elle reprend discours ultralibéral, sécuritaire et antisolidarité, cette nouvelle droite a su profiter du discrédit généralisé qui s’est abattu sur la classe politique pour s’imposer dans l’espace public et sur la scène politique. Capable désormais de mobiliser des dizaines de milliers de personnes, elle constitue un nouveau défi pour la gauche brésilienne, de plus en plus affaiblie, divisée et désorientée. Quels sont les principaux acteurs de cette nouvelle droite ? D’où viennent-ils ? Et que veulent-ils ? Nous dressons ici leur portrait.

Parmi ces acteurs protestataires d’un nouveau genre au Brésil, quatre collectifs tiennent le haut du pavé, jouant un rôle mobilisateur clé : le Movimento Brasil livre (Mouvement Brésil libre), Revoltados On Line (Révoltés en ligne), Vem Pra Rua (descends dans la rue) et le mouvement Endireita Brasil (Droitise-toi/Redresse-toi Brésil). Principales chevilles ouvrières des récentes manifestations anti-gouvernementales et pro-impeachment, ces quatre organisations ont très vite acquis une capacité de mobilisation qui dépasse de loin le MPL (Movimento passe Livre), le MST (Mouvements des sans-terres), les syndicats et les autres organisations de gauche.

Article à paraître dans la revue brésilienne Lutas sociais

Télécharger MPL, Vem pra rua, revoltados on line, endireita Brasil : Fers de lance de la nouvelle droite brésiliennePDF - 226.3 ko