Les transferts monétaires, remède miracle contre la pauvreté en Inde et ailleurs ?

Substituer les transferts monétaires à la fourniture de biens et de services publics de base est un leurre. Ces allocations agissent contre la pauvreté lorsqu’elles s’appuient sur des services publics effectifs, pas lorsqu’elles les remplacent. Leurs effets pervers sont multiples : érosion du pouvoir d’achat, ciblage injuste ou impraticable, détournements... Au final, elles reproduisent plus qu’elles ne s’attaquent aux causes de la pauvreté.

Protection sociale au Sud : les défis d'un nouvel élan

Protection sociale au Sud : les défis d’un nouvel élan

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir