Le mythe brésilien d’un éthanol socialement et environnementalement propre

La priorité politique donnée par le gouvernement brésilien à la production et à l’exportation d’un éthanol « renouvelable », et en amont à l’expansion de la monoculture de canne à sucre, repose sur l’exploitation des coupeurs et le saccage environnemental de l’Amazonie et du Cerrado. Elle hypothèque en outre la souveraineté alimentaire des petits et moyens paysans, poussés à substituer la production d’agrocarburants aux cultures vivrières.

Télécharger Le mythe brésilien d’un éthanol socialement et environnementalement propre
Maria Luis Mendonça
PDF - 104.4 ko
Le Brésil de Lula : un bilan contrasté

Le Brésil de Lula : un bilan contrasté

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir