Le Venezuela à la recherche d’un projet contre-hégémonique

Vers où mènent les tentatives de construction d’un projet contre-hégémonique au Venezuela ? L’analyse des discours et des orientations dominantes des politiques publiques de l’administration d’Hugo Chavez depuis 1999 révèle un processus évolutif, non exempt d’improvisations, voire de contradictions. La non-congruence initiale entre rhétorique du changement, orientations démocratiques de la nouvelle constitution, continuité d’une politique économique néolibérale et positionnements nationalistes conservateurs, symptomatique du manque de projet global prédéfini, va connaître un premier moment important d’inflexion en 2001, avec la promulgation présidentielle de lois visant tant la démocratisation de la propriété et de la production que la réaffirmation du contrôle de l’Etat, notamment sur le pétrole. S’en suivront d’un côté, les tentatives de renversement de la droite et de l’autre, un appui populaire renforcé au leadership unipersonnel accru du président Chavez et à ses politiques sociales visant l’équité, l’intégration et la participation. De multiples défis subsistent : réactivation et diversification économiques, décentralisation du pouvoir, médiations sociales et politiques…

Mouvements et pouvoirs de gauche en Amérique latine

Mouvements et pouvoirs de gauche en Amérique latine

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir