La réponse inappropriée de l’État indien au mouvement maoïste

Les violences maoïstes résultent de l’absence de politiques de développement pour les « castes et tribus répertoriées » et de la marchandisation des ressources naturelles. Le ministère de l’intérieur en charge de la « protection » de ces populations l’ignore et privilégie un recours brutal aux forces de police, alors que l’application de dispositions constitutionnelles pour les dalits et adivasi permettrait de trouver des solutions politiques.

Télécharger Le texte complet en pdfPDF - 245 ko
L'Inde : une modernité controversée

L’Inde : une modernité controversée

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir