La réduction de l’espace de la société civile chinoise

La société civile chinoise suit d’immenses pressions. Depuis l’arrivée au pouvoir du président Xi Jinping fin 2012, les autorités chinoises ont réprimé des dizaines d’organisations de la société civile, tandis que des centaines de militants et de dissidents ont été détenus, arrêtés, condamnés à des peines de prison. Le contrôle sur le cyberespace s’est encore renforcé, et une nouvelle commission a été créée pour protéger la sécurité nationale dans un large éventail de domaines. Une campagne contre les « valeurs occidentales » a été lancée, et le terme même de « société civile » devient de plus en plus sensible lorsqu’il est utilisé dans des discussions publiques ou dans une salle de classe.

Voir en ligneLire l’article complet

Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.