Amérique latine

La chaîne internationale sud-américaine Telesur : l’intégration comme infostratégie internationale

Si le pouvoir est connaissance, il ne fait aucun doute que celui-ci passe aussi par le contrôle et la diffusion de l’information. La mondialisation de l’information, orchestrée par les transnationales de l’information, redessine les différents champs d’actions de la géopolitique mondiale. Catégoriser et penser ce pouvoir médiatique globalisé constitue donc un impératif majeur à l’heure d’aborder la question de l’internationalisation et de la transnationalisation de l’information et en particulier la question des redistributions du pouvoir qui s’y joue.

Dans le cadre mondial de la multipolarité émergente, la domination des flux d’informations du nord vers le sud est fortement contestée par certains Etats ou blocs d’Etats du « Sud » qui prétendent intervenir dans la redistribution internationale des flux informatifs à travers la mise en place infostratégique de chaînes internationales alternatives aux grands consortium des pays du nord.

C’est dans ce cadre que la chaîne internationale TELESUR voit le jour en Amérique Latine en 2005, en tant que société multi-Etat, conformée par six pays (Argentine, Bolivie, Cuba, Equateur, Nicaragua et Venezuela), et 11 correspondants permanents (Bogota, Brasilia, Buenos Aires, Caracas, Mexico, La Havane, La Paz, Lima, Managua, Quito et Washington).

Télécharger La Chaîne Internationale Sud-américaine Telesur : l’intégration comme infostratégie internationalePDF - 80.9 ko

Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.