L’accaparement de terres dans le Sud : les ressorts d’une aberration

Plusieurs dizaines de millions d’hectares de terres auraient déjà changé de mains depuis 2005 dans le cadre d’acquisitions massives. Et un panel d’experts du Comité mondial pour la sécurité alimentaire estime qu’entre 50 et 80 millions d’hectares seraient en voie d’être concédés à des opérateurs économiques extraterritoriaux. Pour incertains et approximatifs qu’ils soient, en raison entre autres de l’opacité qui entoure les contrats et du manque d’informations fournies par les pays d’accueil de l’investissement, ces chiffres n’en confirment pas moins l’accélération du phénomène : un processus d’ « accaparement de terres » qui constitue aujourd’hui le meilleur indicateur de l’importance stratégique et économique prise par la terre et la production agricole depuis le double choc de la crise alimentaire et financière.

Télécharger L’accaparement de terres dans le Sud : les ressorts d’une aberration
Laurent Delcourt, CETRI
PDF - 148.9 ko

Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.