Kenya : le droit de manifester violé en toute impunité

Le droit de manifester n’a cessé d’être contesté et entravé au cours de l’histoire du Kenya. En 2002, l’éviction du pouvoir du KANU, le parti à la tête de l’État depuis 1963, et la promulgation d’une nouvelle constitution en 2010 n’ont pas fondamentalement changé la donne. Cela étant, si la répression et l’impunité demeurent, les manifestations font aujourd’hui intégralement partie de la dynamique politique du pays.

État des résistances dans le Sud - Afrique

État des résistances dans le Sud - Afrique

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir