Irak : de la gestion sécuritaire à la gestion politique

La mise sous tutelle états-unienne des processus de changement de régime, de state building et de démocratisation en Irak a conduit à une gestion sécuritaire du pays, subordonnée aux exigences et intérêts des « occupants ». Les stratégies adoptées par ces derniers puis par le nouveau régime, loin de contribuer à la réconciliation indispensable au projet d’unité nationale et de gouvernance démocratique, ont attisé la fragmentation de la société.

Télécharger Irak : de la gestion sécuritaire à la gestion politiquePDF - 296.2 ko
(Re-)construire les États, nouvelle frontière de l'ingérence

(Re-)construire les États, nouvelle frontière de l’ingérence

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir