Guatemala : modernisation capitaliste et racisme dans les circuits du café

Le racisme contemporain et la violence au Guatemala sont des phénomènes complexes et persistants intimement liés au processus de modernisation capitaliste et de formation de l’État aux 19e et 20e siècles. L’expansion coloniale européenne, l’immigration allemande, l’essor des plantations caféières ont institutionnalisé les discriminations, légitimé le racisme et instrumentalisé en particulier l’opposition entre « Indiens » et « Ladinos ».

Télécharger Guatemala : modernisation capitaliste et racisme dans les circuits du café
Matilde González-Izás
PDF - 260.5 ko
Racisme : entre exclusion sociale et peur identitaire

Racisme : entre exclusion sociale et peur identitaire

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir