Globalisation, maquilas et expérience sociale des femmes à Tijuana au Mexique

Sous l’emprise des logiques expansionnistes du capitalisme global, la région frontière entre le Mexique et les Etats-Unis est devenue l’un des principaux centres de production manufacturière dans le monde. Le renversement des rapports de genre, la création d’espaces d’autonomie, les perspectives d’action de protestation contre les injustices sont au cœur de l’expérience vécue par les travailleuses des usines d’assemblage de Tijuana.

Télécharger Globalisation, maquilas et expérience sociale des femmes à Tijuana au Mexique
Luis Ernesto Lopez
PDF - 118.3 ko
Territoires, développement et mondialisation

Territoires, développement et mondialisation

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir