Le bar de l’Europe

Gagnants et perdants du tourisme international

Entretien avec Bernard Duterme, directeur du CETRI.

REVOIR L’EMISSION

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Le-Bar-de-l-Europe/Episodes/p-25743-Bernard-Duterme.htm

MENU DE LA SEMAINE

Sur le Bar cette semaine, des cocktails dignes de ceux que l’on peut déguster sur les plages de sables dorés, allongé dans un transat face à une mer bleu turquoise durant les vacances.

Les Européens qui partent en vacances dans les pays du sud, Espagne, Grèce, Tunisie aident-ils vraiment les populations locales ?

BREVES DE COMPTOIR

« L’organisation mondiale du tourisme vient de sortir ses chiffres pour 2012. Le premier pays à l’échelle mondiale bénéficiaire du tourisme par tête d’habitants est le Grand-Duché du Luxembourg. Deuxième pays, les Bahamas, un peu plus touristique que le Grand-Duché du Luxembourg mais les deux sont des paradis fiscaux. »

« On parle de 60 à 70% des bénéfices générés dans un pays autour du tourisme qui sortent de ce pays là. Par exemple Cuba, qui n’est pas l’économie la moins nationalisée au monde, 60% des bénéfices du tourisme cubain échapperaient à Cuba et plus encore aux populations locales. »

« Le tourisme n’a pas été facteur de démocratie et hélas de développement. Bien sûr, il génère des ressources, il génère des infrastructures, des devises, de l’emploi également, mais tout ça est régulièrement mal réparti. »


Les opinions exprimées et les arguments avancés dans cet article demeurent l'entière responsabilité de l'auteur-e et ne reflètent pas nécessairement ceux du CETRI.