Evasion fiscale, fuite des capitaux et pauvreté au Nigeria

Dans un contexte de libéralisation des échanges internationaux, la « collaboration » entre transnationales pétrolières prédatrices, élites locales corrompues et bureaux d’audit achetés s’impose au Nigeria comme le principal ressort de la fraude, de l’évasion fiscale et de la fuite des capitaux qui privent le pays d’importantes ressources dont sa population t ses services publics ont pourtant le plus grand besoin.

Evasion fiscale et pauvreté

Evasion fiscale et pauvreté

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir