Environnement et climat au Bangladesh : des facteurs croissants de migration

Au Bangladesh, la dégradation de l’environnement joue un rôle croissant dans la migration - forcée ou influencée, permanente ou partielle -, comme stratégie d’adaptation. Les facteurs naturels et climatiques, en détériorant les conditions de vie et en altérant les moyens d’existence et les sources de revenus, restent toutefois étroitement liés aux facteurs socio-économiques dans la décision du départ.

Migrations internationales : un enjeu Nord-Sud ?

Migrations internationales : un enjeu Nord-Sud ?

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir