Entre autonomie et dépendance : dynamiques des « policy transfers » en Afrique subsaharienne

Les transferts de politiques, des institutions internationales vers les pays africains, réduisent de facto l’autonomie des États concernés, et participent à la dépolitisation de la gestion publique, à sa standardisation, à la technicisation des procédures, à de nouvelles ingérences et au déplacement des centres de décision, à l’émergence d’une technocratie économique, et au-delà, au déclassement de l’État au profit du libéralisme économique.

Télécharger Entre autonomie et dépendance : dynamiques des « policy transfers » en Afrique subsaharienne PDF - 276.1 ko
(Re-)construire les États, nouvelle frontière de l'ingérence

(Re-)construire les États, nouvelle frontière de l’ingérence

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir