Energie, développement, climat et pauvreté

Si, en matière de distribution d’électricité, la tendance mondiale était déjà au retrait des pouvoirs publics au profit de fournisseurs privés, et donc à la diminution des raccordements aux secteurs non solvables, la prise de conscience de l’impact en matière de changement climatique, de l’utilisation de combustibles fossiles pour produire cette électricité a aggravé les impasses du modèle de développement dominant à l’œuvre dans les pays du Sud. Ces derniers font face à un dilemme : parier sur le développement et pâtir des effets des émissions de gaz à effet de serre dont ils ne sont pas les premiers responsables ou lutter contre le changement climatique en tournant le dos aux énergies fossiles sur lesquelles le Nord a construit son propre développement. Les problèmes de l’énergie, du changement climatique et du développement se télescopent. L’analyse des premiers efforts réalisés en matière d’énergie renouvelable et de financement d’option alternative indique que le profit des opérateurs privés et les intérêts nationaux tendent à prévaloir. Une réorientation des politiques énergétiques s’impose, en fonction des besoins des pauvres et de l’atténuation des changements climatiques.

Changements climatiques. Impasses et perspectives

Changements climatiques. Impasses et perspectives

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir