Égypte : une révolution permanente, trahie ou kidnappée ?

En Égypte, l’enchaînement des « événements » depuis janvier 2011 est l’objet de lectures divergentes. Le caractère démocratique des nouvelles institutions et les rôles joués par les principaux protagonistes - jeunes révolutionnaires, islamistes et militaires - sont au cœur des débats et des fortes tensions. L’ambiguïté des acteurs et le choc des légitimités (place Tahrir vs parlement) rendent l’avenir de la révolution incertain.

Télécharger Égypte : une révolution permanente, trahie ou kidnappée ?PDF - 275.6 ko
Le « printemps arabe » : un premier bilan

Le « printemps arabe » : un premier bilan

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir