Ecueils et déboires de la nouvelle Constitution bolivienne

La nouvelle Constitution bolivienne qui établit le caractère multiethnique de la société et l’aspiration collective à la justice sociale n’a pu déboucher sur la formulation d’un nouveau pacte social à même d’apaiser les tensions et de résoudre les problèmes structurels du pays. En cause, certains facteurs externes, une opposition « autonomiste », mais aussi le centralisme du MAS d’Evo Morales, son inefficacité et son « mouvementisme ».

Télécharger Ecueils et déboires de la nouvelle Constitution bolivienne
Alberto A. Zalles
PDF - 91.1 ko
La Bolivie d'Evo. Démocratique, indianiste et socialiste ?

La Bolivie d’Evo. Démocratique, indianiste et socialiste ?

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir