Conférence-débat

Dialogue entre Rajagopal et Jigme Thinley

Expériences du Sud pour un nouveau paradigme de développement avec J.Y. Thinley et P.V. Rajagopal

Mardi 4 février 2014 à 20h à LLN

L’UCL et ETOPIA avec le soutien de la MDD vous proposent une conférence avec des personnes hors du commun !

Débat animé par Isabelle Cassiers, Professeur à l’UCL et Chercheur qualifié du FNRS.

S.E. Jigmi Y. Thinley, né au Bhoutan en 1952, titulaire d’un Master en administration publique de la Pennsylvania State University, a été la figure principale des gouvernements successifs du Bhoutan. Premier ministre du premier gouvernement élu démocratiquement (2008-2013), il a toujours promu un développement respectueux des personnes et de leurs valeurs humaines, dénonçant l’avidité et la compétition comme moteurs trop fréquents de la croissance économique. Présent dans de nombreuses assemblées internationales (ONU, OCDE, colloques scientifiques), il y est très remarqué par ses discours instruits, fermes et sereins. C’est à l’initiative du Bhoutan que l’ONU a développé une réflexion sur un Nouveau paradigme de développement qui entend répondre aux questions sociétales les plus urgentes de notre temps.

Il sera mis à l’honneur cette année en recevant le titre de docteur honoris causa de l’UCL le 3 février 2014.

http://www.uclouvain.be/docteurshonoriscausa2014.html

Rajagopal, disciple de Gandhi est le président fondateur d’Ekta Parishad. Originaire du Kerala et célèbre danseur de khatakali, Rajagopal quitte la scène à vingt ans pour devenir ingénieur agricole. Il découvre, aux hasards d’une tournée sur les pas de Gandhi, les ravages que peuvent faire la modernisation et l’industrialisation sauvage : « Toute une frange de la société est mise de côté, les paysans sont chassés de leurs terres sans aucune compensation par les multinationales, l’agriculture intensive et l’extension des zones bâties. Les tribaux, ces aborigènes premiers habitants de l’Inde, doivent quitter leurs forêts ancestrales, expulsés par un gouvernement qui préfère exploiter les ressources en bois et en minerais ou aménager des parcs nationaux pour les touristes ». Gandhi avait mobilisé l’immense force de la non violence pour obtenir l’indépendance de l’Inde, Rajagopal, la canalise pour promouvoir la justice sociale. L’objectif principal étant que les familles paysannes et tribales puissent vivre décemment de leurs activités agricoles et traditionnelles au lieu d’être contraintes à émigrer vers les centres urbains gonflant ainsi la population de bidonvilles gigantesques et insalubres. Ces dix dernières années, en Inde, 150’000 fermiers se sont suicidés, irrémédiablement endettés par l’acquisition d’engrais, pesticides et semences qui n’ont pas tenu leurs promesses de prospérité.

(source : http://ekta-geneve.blogspot.be/p/rajagopal.html)

Lieu : Studio11, place Agora, LLN

Contact - Inscription : Jimmy Mundeke

,