Cuba : nouveaux imaginaires de la société civile

Au modèle libéral de « société civile » totalement autonome de l’État et à visée déstabilisatrice, le pouvoir cubain oppose celui d’organisations révolutionnaires de masse, mobilisées à la suite du gouvernement dans la construction du socialisme. Les deux visions ignorent la richesse d’un secteur interstitiel, formé par une société civile intermédiaire, concrète et dynamique, à mi-chemin entre l’étatique et l’autonome.

Télécharger cuba_nouveaux_imaginaires_de_la_societe_civile.pdfPDF - 736.4 ko