Critique des « partenariats forêts » de la Banque mondiale par les premiers concernés

Les populations tributaires des forêts d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine nourrissent de vives craintes à l’égard des initiatives de la Banque mondiale contre le déboisement. Comment une organisation si favorable aux industries d’extraction, à l’exploitation forestière marchande, à l’agrobusiness et aux plantations à croissance rapide tiendrait-elle compte des droits, des réalités et de l’avis des peuples autochtones ?

Télécharger Critique des « partenariats forêts » de la Banque mondiale par les premiers concernés
Forest Peoples Programme
PDF - 6.4 Mo
Déforestation. Causes, acteurs et enjeux

Déforestation. Causes, acteurs et enjeux

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir