Chine : responsable et victime des changements climatiques

Les changements climatiques affectent la Chine et la Chine affecte le climat. À l’origine de ce lien réciproque, il y a, d’un côté, l’essor exponentiel de l’économie et de la consommation énergétique chinoises, de l’autre, l’exposition accrue du pays aux effets environnementaux des dérèglements : augmentation du niveau de la mer, sécheresses, inondations, cyclones tropicaux, tempêtes de sable et vagues de chaleur. Les chiffres récents indiquent qu’après les Etats-Unis, la Chine est déjà le pays qui émet le plus de gaz à effet de serre et pourrait devenir le premier pollueur dans une vingtaine d’années. Pour autant, en tant que « pays en voie de développement », la Chine échappe aux limitations d’émission de CO2 prescrites par le Protocole de Kyoto. Si le gouvernement n’entend donc pas mettre d’obstacles à la croissance et au développement du pays ni assumer les responsabilités historiques qui incombent aux pays développés en matière de pollution, il adopte toutefois des mesures visant à diversifier ses sources d’énergie et à en accroître l’efficience, ce qui pourrait à terme ralentir la croissance exponentielle de ses émissions.

Changements climatiques. Impasses et perspectives

Changements climatiques. Impasses et perspectives

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir