Brésil : un système d’injustice fiscale à réformer

La législation fiscale brésilienne actuelle, héritée des réformes de l’ex-président Cardoso, se montre très généreuse à l’égard des revenus du capital et nettement moins à l’égard des travailleurs. La majeure partie des impôts frappe la consommation et donc d’abord les catégories sociales à faible pouvoir d’achat. Pour respecter le principe d’égalité devant la fiscalité inscrit dans la Constitution, la capacité contributive doit être utilisée comme critère de progressivité de l’impôt.

Evasion fiscale et pauvreté

Evasion fiscale et pauvreté

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir