Brésil : institutionnalisation et contestation

L’arrivée à la présidence de Lula en 2003 s’est traduite par une multiplication des opportunités d’accès à l’institutionnel pour la société civile brésilienne. La reconfiguration des rapports entre mouvements et État qui en résulte est complexe et ne peut être envisagée sous le seul prisme de la cooptation et de la démobilisation. En témoignent l’obtention d’avancées et la poursuite des mobilisations en dehors des espaces institutionnels.

Télécharger Brésil : institutionnalisation et contestationPDF - 201 ko
État des résistances dans le Sud : Amérique latine

État des résistances dans le Sud : Amérique latine

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir