Brésil : défis des mouvements sociaux populaires dans l’après-coup d’État

A partir des années 1980, les pressions exercées sur les gouvernements par les mouvements ont ouvert des espaces de concertation et d’incidence sur la définition des politiques publiques brésiliennes. Conséquence du coup d’État/impeachment et des mesures régressives, cette architecture institutionnelle est aujourd’hui menacée. Affaiblie et divisée, la gauche sociale et politique devra se reconstruire avant d’espérer contrer l’offensive droitière.

État des résistances dans le Sud : Amérique latine

État des résistances dans le Sud : Amérique latine

Cet article a été publié dans notre publication trimestrielle Alternatives Sud

Voir